Argument
La « donnée » est devenue une valeur centrale de nos sociétés : manipulée à l’origine dans des « bases de données » où elle était cantonnée, elle a pris son autonomie et suscité des exploitations nouvelles, qu’il s’agisse de « données ouvertes » (open data) ou de « données massives » (Big data).
Le mouvement n’est pas fini : la révolution cyber va se poursuivre avec la production et l’utilisation de nouvelles quantités astronomiques de données émises et produites par l’Internet des objets, la robotique massifiée ou le corps connecté.
Parmi toutes ses caractéristiques, l'Internet des objets sera un producteur massif de données. Cette production massive, couplée aux capacités de calcul importantes de l'informatique actuelle et à venir, augure d'un traitement massif de données récoltées, quand bien même elles ne seraient pas ordonnées selon les schémas de bases de données.
Les premières mises en œuvre apparaissent déjà, de nombreux professionnels étant intéressés par les utilisations potentielles de ces données : urbanistes, médecins, sportifs, forces de sécurité mais aussi assureurs.
Tous cherchent à améliorer la performance de leur organisation grâce à une approche scientifique des phénomènes qu'ils génèrent ou auxquels ils sont confrontés, en laissant le moins de prise possible au hasard et à l'incertitude.
Dès lors, pour appréhender ce monde extrêmement mouvant, il convient de s’interroger non seulement sur les données mais sur la notion même de donnée. Vient un moment où leur nombre devient tellement élevé que la quantité ne signifie plus par elle-même. Passer du pluriel au singulier permet ainsi de poser un meilleur diagnostic, étape essentielle et première de toute démarche stratégique. À l’issue seulement peut-on envisager les objectifs et esquisser les chemins pour les atteindre, dans une double perspective de stratégie d’entreprise et de stratégie étatique. Cette démarche préside au déroulé de ce colloque autour de la donnée.
Après avoir examiné ce que peut signifier la donnée (ce qu’elle est et son sens) et comment elle peut être utilisée de façon agrégée, il s’interroge sur les conséquences stratégiques qu’elle peut produire, aujourd’hui et demain : celles de l'entreprise (producteur et utilisateur du big data) comme celles de l’État (gardien de l'ordre public mais aussi des libertés publiques) tout en les mettant en regard du droit actuel et de ses évolutions envisageables.
Programme
  • 08h45 //Introduction /Général Marc Watin-Augouard, Directeur du Centre de Recherches de l'EOGN
Matinée : La donnée, singulière et plurielle
09h00 //Table ronde 1/ Qu’est-ce qu’une donnée ? Modérateur Jean-Paul Pinte (Université Catholique de Lille, Dr en Information Scientifique et Technique )
  • Pour un informaticien : Jean Rohmer (Pole Universitaire De Vinci)
  • Pour un économiste : Christian Schmidt (Paris Dauphine)
  • Pour un philosophe : Emmanuel Brochier (IPC)
  • Pour un sociologue : Antoinette Rouvroy (Université de Namur)
10h00 //Débat - 10h45 //Pause
11h00 //Table ronde 2/ De la donnée aux données Modérateur Christine Ballagué (Institut Mines Télécom Paris – Vice-Présidente du Conseil National du Numérique)
  • Données de masse (Big Data) aujourd'hui : Jean-François Marcotorchino (Thalès)
  • Données et ville intelligente : Jean-François Soupizet (Futuribles)
  • L’Internet des objets et le décuplement des données : Eric Hazane (EchoRadar)
  • Véracité de la donnée ? : Thierry Berthier Université de Limoges, EchoRadar
  • ♦ Qui possède les données ? Gérard Haas (avocat)
12h00 //Débat - 12h45 //Pause Cocktail
Après midi : La donnée au cœur des stratégies
14h00 //Table ronde 3/ Donnée et stratégie d'entreprise - Modérateur :Général Watin-Augouard (EOGN)
  • Données de masse (Big Data) aujourd'hui : Jean-François Marcotorchino (Thalès)
  • Les données, nouvelle devise ? Yannick Harrel (EchoRadar)
  • Transformer l’entreprise autour de la donnée : Bruno Teboul (Keyrus)
  • Des acteurs français ou européens du Big Data, est-ce possible ? : Laurent Bloch (IFAS)
  • Intelligence économique et Big Data : Jean-Pierre Vuillerme (ADIT)
15h00 //Débat 15h45 //Pause
16h00 //Table ronde 4/ Donnée et stratégie de l’état Modérateur : Olivier Hassid (CDSE)
  • Le Big Data, le RoSO (Renseignement d’origine Source Ouverte) , et la transformation de la fonction renseignement Axel Dyèvre (CEIS)
  • Les militaires et l’utilisation militaire opérationnelle des données Olivier Kempf (La Vigie, EchoRadar)
  • Sécurité intérieure et Big Data Philippe Davadie (CESG)
  • Peut-on réguler internationalement le Big data ? Thibault Lamidel, EchoRadar
  • Cadre national ou européen ? Frederick Douzet (Chaire Castex de Cyberstratégie)
17h00 //Débat
17h45 //Conclusion générale par Olivier Kempf
Pour plus d'informations Nathalie Floc'h : +33 (0)1 41 34 11 48 - colloque-bigdata@keyrus.com