vendredi 29 mars 2013

Défense : des annonces présidentielles

Un billet rapide pour revenir sur les annonces du Président de la République sur la défense.
Ce que l'on peut en retenir :
- pas de coupes budgétaires mais un budget contenu (érosion par l'inflation sans baisse significatives).
- priorité à l'autonomie de décision, à la dissuasion et à la protection du territoire. 

On peut en déduire qu'il pourrait y avoir une priorité sur :
  • renseignement, 
  • la sauvegarde terrestre, maritime et aérienne, en Métropole et Outre-mer, 
  • la protection du cyberespace français,
  • la poursuite de la modernisation annoncée de la dissuasion donc le maintien de deux composantes.

Les arbitrages sont connus maintenant. Dans les grandes fonctions stratégiques, il manque la fonction prévention qui dépend beaucoup du Quai d'Orsay et surtout la fonction intervention (les opérations extérieures) qui n’apparaît plus comme prioritaire. La projection de force et de puissance passeraient ainsi au second plan, ce qui ne signifie pas disparition. Dans les annonces générale, le choc de simplification appliqué à l'administration est peut-être aussi un gain potentiel de productivité pour la Défense.
Le livre blanc (LBDSN) devrait décliner cela tout comme la prochaine loi de programmation militaire qui mettra en adéquation les moyens (budgets) et les objectifs politiques. 

Aucun commentaire: