vendredi 4 janvier 2013

Bibliothèques électroniques : la démocratisation de la recherche stratégique ?

Il faut le reconnaître, la numérisation a du mauvais mais aussi beaucoup de bon. La numérisation de l'écrit me parait un phénomène tout à fait intéressant. Tout d'abord, l'ordinateur et l'Internet ont remis à l'honneur l'écrit dans le savoir pour le plus grand nombre. Il y a 20 ans, l'audiovisuel était roi et l'accès aux connaissances restait rare. Toutes les familles étaient loin d'avoir une encyclopédie. 


Maintenant, avec le développement et la maturité de sources crédibles sur Internet permettent à tous d'avoir accès à une somme d'information conséquente et presque gratuitement. On peut citer le googlebooks, les bibliothèques militaires (DTIC par exemple)  et maintenant l'excellent projet Gallica (même si le système de recherche reste un peu complexe) qui permettent d'accéder de chez soi à des livres anciens et de faire des recherches automatisées.

Ceci a également permis le retour du gout de l'écriture par la publication web (le blog en est l'archétype). La publication est simple et presque gratuite encore une fois. 
Tant pour l'écriture que pour l'accès aux sources, les sujets de stratégie et de défense sont nombreux. 


Tout cela m'amène à penser que la recherche sur les sujets de défense est en cours de démocratisation, notamment par la blogosphère et les bibliothèques électroniques. Ainsi comme la guerre s'est "démocratisée" avec la prolifération des armes individuelles, la recherche stratégique semble suivre le mouvement. La concurrence ainsi créée me semble saine pour éviter la sclérose des idées !


Aucun commentaire: