mardi 29 mars 2011

Le cycle AADA alternative à OODA

Dans mon article The rise of intrastate wars publié en août 2010, sur le SWJ blog, dans un article à paraître dans la Revue défense nationale en avril 2011 et dans Les guerres low cost, je présente sans le décrire précisément un cycle décisionnel alternatif à la boucle OODA. Je vous présente aujourd'hui quelques éléments complémentaires (mais non complets). Dans la démarche exposée, il s'agit de substituer une pensée "en parallèle" à une pensée "en série", pour pouvoir accélérer le tempo global des opérations (l'accélération de l'OODA créant une surchauffe du système plus qu'une augmentation de son efficacité globale).


Chaque partie du cycle (Act&sense, Assess, Decide, Adapt) correspond à un processus qui, sans action extérieure, se poursuit selon les actions librement menées par les acteurs de ce processus, dans un cadre défini. Ceci repose sur l'intelligence, l'instruction, l'intrépidité et l'initiative de ces acteurs. 

Néanmoins, pour être efficaces ces processus doivent être coordonnés grâce aux ordres, comptes rendus (CR), demandes, CR renseignement, évaluations, retours d'expériences, plans, doctrines, etc. 

Plus ils sont nombreux, plus les processus sont liés et synchronisés et moins ils sont rapides. Moins ils sont nombreux, moins les processus sont liés et synchronisés et plus ils sont rapides.

Ainsi, le cycle AADA semble plus adapté à un commandement par objectif (1) qu'à un commandement par ordre (2), pour lequel l'OODA a été progressivement adapté (la vision initiale de Boyd était moins encline à une pensée en "série").

Cette ébauche sera complétée selon une forme que je n'ai pas encore déterminé.

FT-02 - Manuel de tactique générale :
(1) La guerre est considérée comme imprévisible, l'incertitude est intégrée, la confiance, la décentralisation et l'auto-discipline sont privilégiées, et les communications sont en réseau.
(2)  La guerre est considérée comme prévisible, le déterminisme est privilégié, le contrôle, la centralisation, la confiance et la discipline formelle sont adoptées, et les communications sont verticales.

Aucun commentaire: